• Moscou mon Amour

     

    Moscou mon Amour

        Il faut habiter à Moscou pour comprendre ce plaisir là de se promener, l'été, au bord de la Moskova, à manger une glace, et à  apprécier, comme personne au monde parce qu'ici plus qu'ailleurs le temps est toujours, ou presque, hostile, le soleil qui brille et le reflet de ses rayons sur la rivière.

       Il faut habiter ici pour comprendre ce bonheur là d'un taxi-bus qui vous amène, pour la journée, hors de la ville, lorsqu'au bout d'à peine une après-midi, la ville-héros vous manque déjà, vous qui la critiquiez encore hier.

       Il faut être moscovite pour apprécier un dimanche à la campagne, ou presque, dans un des immenses parcs de la ville, lorsque vous êtes perdu en plein milieu d'une forêt et pourtant presque au centre-ville.

      Il faut vivre ici pour apprécier cette âme slave, et russe, si désagréable parfois, si touchante et attahante souvent.

       Cette chanson est pour toi, Moscou : 

    Моя любовь Москва.wmv - YouTube

    Tout juste une heure avant le prochain train pour Moscou,

    Et cette heure je vais la passer si loin de vous,

    Dans un tel vide, une telle transparence

     Que l'on pourrait toucher l'horizon de la main.

    Dans ma ville adorée je descendrai à Textilchiki (1)

    Le wagon bleu se balancera sur ses essieux dorés (2)

     Serré par une foule désordonnée je sortirai sur la rivière

    Et enfin poserai ma joue contre ta joue.

    Où donc me cacher de notre Amour capricieux, Moscou ?

    Sur les cils de tes fils brille une lumière humide.

    Dans les tours brillent des feux

    Et cela veut dire que nous protège encore

    Ton amour, Moscou.


    Nous volons au dessus de la rivière

    Et de la brume grise,

    Et comme d'habitude tes parfums rappellent l'odeur de la fumée.

    Un époustouflant feu d'artifice tonne,

    Et on ne peux plus attendre :

    Dans les maisons on joue d'un instrument et on chante,

    la nuit tombe.

    Et ton murmure fou

    coule sur ton visage,

    et pulse la boucle de ta ceinture de boulevards.

    Capitale de mon bonheur et de ma jalousie,

    On a encore une chance pour le dernier métro,

    Courons, vite !

    Nulle part où se cacher de ton capricieux amour, Moscou !

    Amoureux que je suis de la capitale, je sais que même dans tes caprices tu as raison.

    L'Aurore brille sur les tours,

    Et j'ai l'impression qu'encore une fois va nous sauver

    Ton Amour, Moscou !

     

    NDT :

    (1) Textilchiki est un quartier, et une station de métro dans le sud-est de Moscou.

    (2) Les wagons de métro sont pour la plupart bleus à Moscou.

     




    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Avril 2012 à 09:30

    A quand la suite ?

    2
    pierre russie Profil de pierre russie
    Mercredi 18 Avril 2012 à 19:59

    Il me faut trouver le temps, mais je compte sur les beaux jours pour faire des reportages photo 

    3
    pierre russie Profil de pierre russie
    Mercredi 18 Avril 2012 à 21:54

    J'aime bien ton blog, Margareth !  

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Mercredi 2 Mai 2012 à 19:00

    J'adore Moscou! C'est la ville de ma jeunesse estudiantine....J'attends la suite de l'article.....Amitiés.....Jeanne

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :