• Métro c'est trop !

    Station "Bibliothèque Lenine", 17 heures un jour de semaine

    J'ai déjà parlé du métro moscovite dans un article précédent. S'il est sans doute le plus beau du monde (vous pouvez ne pas en douter), il est aussi sans doute le plus indispensable. J'ai pris cette photo vers 17 heures avec mon téléphone portable, désolé donc pour la qualité, elle n'a aucune prétention artistique !

       Aussi loin que vous pouviez regarder, il y a des gens partout ! J'ai mis un temps fou à opérer mon changement pour une autre station !

       Je dis souvent que je déteste le métro, mais en vérité je ne lui trouve pas que des aspects négatifs :

       Le métro est ce que j'ai coutume d'appeler "la plus grande bibliothèque de Moscou", et c'est vrai que tout le monde y lit, non pas des journaux comme, par exemple, à Paris, mais des romans. Il est même facile de savoir ce qui est à la mode en littérature à travers les livres lus dans les wagons.

       Les russes sont tous très cultivés, ne cherchez pas en quoi consiste leur secret : ils prennent le métro !

       J'ai entendu parler de gens s'étant connus dans le métro, et s'étant mariés. Ce n'est pas rare, j'ai un jour vu un garçon s'asseoir à côté d'une demoiselle en face de moi : ils sont repartis ensemble !

       Le métro, c'est de l'énervement, des disputes, des bousculades, des rires, de la tendresse parfois ! Je me suis endormi un jour sur l'épaule d'une jeune fille inconnue, qui m'a réveillé quelques temps plus tard : "vous allez rater votre station !"

       C'est aussi de terribles émotions qui vous prennent à la gorge, par exemple lors des attentats de mars 2010. Dans la journée, une chapelle ardente était improvisée à la station de la Lubianka.  

       Le métro, premier point de rendez-vous des russes : au centre de la station, 14 heures !", rendez-vous des amoureux, ou pour de sombres affaires (tous les samedis, des dizaines de gens se réunissent à la station Pushkinskaia, je n'ai toujours pas compris pourquoi !), rendez-vous d'affaire...  

       Le métro, enfin, à Moscou, est un musée, au sens propre du terme. Il y a même des rames-galeries qui circulent.

       C'est un monde qui s'y retrouve, et le moscovite se définit par rapport à la station à côté de laquelle il vit : "j'habite à Yugo-Zapadnaïa, ligne rouge !", etc.

       Pour finir, même si elle ne vous sera peut-être pas utile, mais pour la beauté de la chose, voici un plan du métropolitain moscovite :

    Blog de pierrik : Blog d'un français en Russie, Métro, c'est trop...

     

     

     

      

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Septembre 2011 à 16:54

    Salut! J'aime bien votre blog sur la Russie vue de l'intérieur, sympa et humoristique, vous aimez ce pays, cela se sent et ça change des blogs d'expatriés en Polynésie qui sont si chiants!  je pense revenir faire un tour. Au fait, sans doute avez-vous déjà pris le Transsibérien? c'est un vieux rêve, mais je pense, seulement pour l'été, si vous faites un article sur ce sujet, n'oubliez pas de me le faire savoir...

    Merci à+

     

     

    2
    pierre russie Profil de pierre russie
    Dimanche 18 Septembre 2011 à 19:32

    Salut jipedel !


       Et merci pour ce commentaire. J'ai pris le Transsibérien mais pas pour aller en Sibérie (je me suis arrêté à Kazan). J'ai prévu de le faire d'ici deux ou trois ans, mais il faut du temps pour que cela reste une partie de plaisir, et non un interminable trajet Moscou-Vladivostok. L'idéal est sans doute de passer deux-trois jours dans certaines villes, autant pour visiter que pour reprendre des forces (et une douche). Le plan idéal serait (sans compter les temps de trajet, mais juste de séjour dans les villes) : Moscou-Nijni (deux jours)-Kazan (deux jours)-Ekaterinbourg (trois jours)-Novossibirsk (deux jours)-Irkoutsk (quatre jours)-Khabarovsk (deux jours)-Vladivostok (trois jours et retour en avion.


       Bon, c'est un programme de vingt-six jours (il faut compter au moins huit jours de train), forcément ce n'est pas facile quand on travaille, par contre en se débrouillant bien ce ne doit pas revenir très cher. On peut faire le voyage d'une traite mais c'est sans intérêt. J'ai connu deux jeunes gens ayant fait Bordeaux-Vladivostok en vélo, c'est une option, prévoir une bonne pompe et un GPS.


       Merci pour le compliment, je m'en vais de ce pas regarder les blogs sur la Polynésie


       A plus !


       Pierre


     

    3
    Lundi 19 Septembre 2011 à 05:03

    Merci de m'avoir répondu, pour le temps pas de problème, mais cela m'obligera à bouleverser mes habitudes, étant donné que je pars plutôt l'hiver pour des endroits plus chauds!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :