• Les manuscrits ne brûlent pas

    Si le nom de Boulgakov ne vous dit rien, vous avez beaucoup de chance : cela veut dire que vous avez cette possibilité magnifique d'entrer avec un regard neuf dans l'oeuvre d'un des plus grands écrivains russes de tous les temps.

       Mikhail Afanasievich ( 1890-1940) a rêvé toute sa vie de partir, allant jusqu'à écrire la biographie de Molière, espérant que cela l'aiderait à émigrer. Il rêvait de voir Paris, mais ne passera  jamais la frontière soviétique.

       Il était admiré par Staline, qui voyait dans sa plume un danger potentiel au cas où on le laisserait partir.

      Alors toutes ses frustrations, tout son amour pour Elena Sergeievna, sa troisième femme, toute sa haine pour l'administration, les journalistes, et l'étroitesse d'esprit de certains, Boulgakov va les exprimer dans un roman, qu'il continuera à rédiger par la main de son épouse lorsque, devenu aveugle, il ne pourra plus le faire lui-même.

       Le Maître et Marguerite est une des oeuvres les plus extraordinaires de la littérature mondiale

       Et donc, l'histoire : deux figures littéraires du Moscou des années 30 se baladent au bords de l'Etang du Patriarche. Ils discutent d'un poème écrit par l'un d'eux à propos de Jésus. Visiblement intéressé par leur conversation, un homme, étranger, se joint à eux. Mais ce visiteur, qui se dit spécialiste de magie noire, va hautement les intriguer.

       Cet homme, c'est Woland, ou Satan. Venu à Moscou accompagné de sa terrible et hétérogène bande : Koroviev, clown de mauvaise facture au costume déchiré, Begemot, énorme chat noir aux extraordinaires pouvoirs, Azazello, pirate de cauchemar spécialiste des basses besognes, et Hella, fatale femme vampire.

       La suite, vous la découvrirez vous-mêmes. Sachez que Le Maître et Marguerite a été adapté en 2006 à la télévision russe, en dix épisodes, et malgré la difficulté de la tâche, je trouve que le réalisateur s'en est très bien sorti. On peut trouver ces vidéos avec les sous-titres en anglais.

       J'aurais beaucoup à raconter sur le Maître et Marguerite, ce sera pour plus tard, le temps pour moi de récupérer mes notes.

         Boulgakov se moquait des gens qui disaient qu'il serait un jour reconnu à sa juste valeur. Il pensait que son roman méritait l'ombre, ne croyant pas lui même son Méphisto déclarant au maître : "les manuscrits ne brûlent pas !". Son roman phare est pourtant devenu une des oeuvres les plus lues dans la Russie d'aujourd'hui. 


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Septembre 2011 à 12:35

    Je vais direct courir trouver ce roman, en plus j'adore ce genre d'histoire, surtout si l'écriture en vaut la peine.

    Merci, Pierre, tsar du blog...

     

    2
    pierre russie Profil de pierre russie
    Lundi 26 Septembre 2011 à 18:47

    Bonsoir !


       Oui, c'est une bonne idée que de lire ce roman, sans doute le plus aimé des russes. Tsar du blog ? héhé, il va me falloir trouver un palais digne de mon titre alors !

    3
    Lundi 7 Mai 2012 à 14:13

    "Le Maître et Marguerite", tu as raison, c'est un célçbre chef-d'oeuvre de la littérature mondiale! Chaque année j'attends les grandes vacances pour relire à l'aise ce livre...Les chanseux qui habite dans la ville de Boulgakov peuvent voir eux-même la maison om les événements du roman se sont passés, on dit qu'il s'y passe des choses étranges de nous jours aussi!!!

    4
    pierre russie Profil de pierre russie
    Dimanche 13 Mai 2012 à 14:09

    Héhé, en voilà une bonne idée, Jeanne : un reportage photo sur les lieux où se déroule l'action du "Maître et Marguerite", je vais y réfléchir pour cet été. Oui, on peut visiter le mauvais appartement numéro 53, mais il a été transformé en musée, et il s'y passe bien moins de choses étranges à présent. 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Dimanche 13 Mai 2012 à 16:12

          

    A l'exception du fait  que sur cette rue il n'y a jamais eu de "tramway", "там где Аннушка пролила масло". Une bonne idée, vraiment, et ensuite écrire un article, comme ça, des photos accompagnées de citations du célèbre roman, à choisir des fragments qui puissent intriguer...

    (je regarde mon comm ci-dessus, mama mia, que de fautes de tape!!!!)

    Bonne dimanche, Pierre, et une agréable semaine à venir!

                                   

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :